Ferronnerie d’Art livrée chez vous !

Dans l’attente du retour du public, la galerie de Marie-Jeanne sur les quais de Nautica s’expose sur internet et l’artiste livre même certaines pièces à domicile

Les créations de Marie-Jeanne sont nombreuses, uniques, variées et à tous les prix. Son domaine d’expression : « Le fer, le fer, le fer… Violent si tu le méprises, hostile si tu le contrains, honnête car toujours à nu, et résistant aux ravages du temps. Il me ressemble. Je l’associe au bois, à de beaux tissus d’ameublement, au verre… ».
Alors, difficile de ne pas avoir un coup de cœur pour une de ses créations. L’artiste vit son art avec passion, et son inspiration puise sa force dans le cadre idyllique du quartier de Nautica, face au lac marin et au Canigou. Le travail du fer, qu’elle a aussi enseigné, n’a pas de secret pour elle : 20 ans d’expérience ! Elle choisit la matière sans se tromper (la bonne densité pour préserver de la rouille) ; elle découpe, soude à l’arc, façonne à la force des bras et de coups de marteau. Les soudures, on ne les voit pas : « Pas question de filer ses bas sur une de mes chaises » explique-t-elle dans un éclat de rire.
Il est vrai que sorti des mains de Marie-Jeanne, le fer est « tout doux » : on s’installe volontiers sur ses chaises ou tabourets hauts : c’est confortable et les vernis de finition apportent une touche de couleur, ou pas, toujours en transparence.

Certaines pièces incluent des objets détournés et savamment travaillés pour intégrer une nouvelle dimension : un casque devenu lampadaire stylé, un porte-plantes réinventé en objet de déco… Sur un guéridon, un poisson argenté semble surgir des flots… Le temps s’est figé pour laisser place à la contemplation, à l’appréciation d’un travail aussi précieux que minutieux : l’équilibre entre les pleins et les vides est subtil, l’art est joyeux et, de plus, souvent utile : « J’assure le service après-vente. Je rénove également toutes sortes d’objets et du mobilier en fer, et je peux aussi concevoir sur demande ».
D’ailleurs sa dernière commande attend sa couche de vernis transparent, la finition préférée de Marie-Jeanne. Bref, en ces temps moroses, à défaut de clients, la galerie s’ouvre sur internet, et certaines pièces peuvent être livrées à domicile.
Alors plus question de se priver.
De plus, dès le 11 mai, la galerie rouvre ses portes les vendredi, samedi et dimanche de 10h à 13h et de 15h à 20h, en respectant les conditions nécessaires à l’application des gestes barrières. D’ailleurs, l’artiste proposera des masques en tissu « signés », qu’on se le dise aussi !

Marie-Jeanne Reymond : 06 50 30 58 16. Quartier de Nautica, (direction La Coudalère, sortie 12 de la voie rapide), Quai des Pyrénées, Nautica XII, 66420 Le Barcarès.
www.chezmarie-jeanne.com
https://www.facebook.com/mariejeanne.reymond.73

Commentaire(s)

commentaires