Le projet Manta, un navire pour lutter contre la pollution plastique dans les mers

L’association The SeaCleaners, dont le président-fondateur n’est autre que le Skipper franco-suisse Yvan Bourgnon, souhaite développer le projet Manta, un navire innovant, capable de collecter 10 000 tonnes de macro-déchets plastiques par an.
Le professionnel tiendra ainsi une conférence « De la passion des mers, à la protection des océans » ce lundi 9 décembre au foyer municipal (rue Surcouf) à 18h30.

Dans cette conférence, Yvan Bourgnon, homme de records et de défis hors-normes, reviendra sur son parcours de marin et de skipper exceptionnel à travers à la fois son tour du monde réalisé sans GPS, en solitaire et sur un catamaran non-habitable, soit plus de 220 jours de mers et 55 000 Km, et à la fois son passage du nord-ouest, reliant l’Alaska au Groenland, à travers les glaces de l’Arctique et ses tempêtes redoutables.

Aujourd’hui cette passion de la mer et des océans, l’emmène à présenter le projet Manta, un véritable défi technologique et innovant, ce bateau unique au monde sera capable de collecter, trier et stocker en mer une grande quantité de macro-déchets plastiques flottants, avant qu’ils ne se dégradent et ne soient absorbés par la faune marine ou qu’ils ne sombrent au fond de l’océan, polluant durablement l’environnement.

The SeaCleaners est une association d’intérêt général dédiée à la préservation des océans. L’équipage contribue à la réduction de la pollution plastique et développe des actions à terre et en mer.
Le Manta sera le premier navire hauturier capable de collecter et traiter en masse les déchets océaniques flottants avant qu’ils ne se fragmentent.


The SeaCleaners lance un appel au don pour financer ce projet d’envergure sur www.theseacleaners.org/faire-un-don


Commentaire(s)

commentaires