Projet éolien flottant

Pendant un mois, un registre de doléances sera à la disposition du public, et des commissaires enquêteurs seront à l’écoute de la population afin de recueillir le sentiment de chacun sur l’implantation d’éoliennes à 16 kilomètres du bord de mer

Du 23 avril au 23 mai 2019, le dossier d’enquête publique pour le projet de ferme pilote EFGL (Eolien Flottant du Golfe du Lion) et son raccordement est disponible dans les mairies de Leucate, du Barcarès, de Saint Laurent de la Salanque et de Port-La Nouvelle, ou encore sur internet.

Monsieur Richard Formet, commissaire enquêteur et président de la Commission d’enquête, a présenté à la municipalité le déroulement de l’enquête : « Notre mission est de favoriser l’information et de faire en sorte que la communication soit faite pour que le public qui le souhaite puisse venir consulter le dossier en mairie, venir nous rencontrer, ou bien se connecter sur le site web de l’enquête publique. Chacun peut faire part de ses observations sur le registre papier en mairie ou bien en ligne. Il faut savoir que nous sommes trois commissaires enquêteurs, et que nous sommes à la disposition de tous, particuliers ou associations, pendant un mois, pour tout entendre. A la fin de ce temps de consultation, nous donnerons notre avis. »

Dans le mois qui suivra la clôture de l’enquête publique, la Commission publiera son rapport, son avis et ses conclusions motivées. Le président de la Commission d’enquête transmettra ces documents aux Préfets de l’Aude et des Pyrénées Orientales qui statueront sur les demandes d’autorisations administratives.


Prise en compte des impacts sur le tourisme

Les maires du Barcarès et de Leucate, naturellement favorables et attachés à la transition énergétique, considèrent que ses effets sont nécessairement positifs pour l’avenir de nos territoires.
Dans cette mesure, premiers soutiens de la «croissance verte », ils restent attentifs à l’évaluation des impacts de cette ferme éolienne sur l’économie touristique, vitale aux habitants des communes littorales.

Dans l’hypothèse où nos paysages, si prisés de nos visiteurs, seraient affectés par ces constructions du futur, les maires plaident pour une juste compensation : « A ce jour, les touristes choisissent notre littoral pour son bord de mer et un panorama de rêve, à perte de vue. Si demain un champ d’éoliennes vient barrer, borner cet horizon, comme cela sera-t-il perçu ? Si, comme les dessins le présentent, une éolienne à l’horizon correspond à une allumette au bout d’un bras, une allumette au bout d’un bras sur un fond de paysage vierge, cela se voit ! Et qu’en sera-t-il plus tard d’une rangée d’allumettes ? Le tourisme est notre force, et notre moteur. Nous souhaitons que cette enquête publique permette à chacun de s’informer et d’exprimer ses convictions et ses réserves. Dans l’hypothèse d’un impact visuel – qui apparaît certain – le souci des élus et de la population doit aussi être d’obtenir des compensations, à la hauteur du préjudice.»

Après les permanences d’information effectuées par les équipes projet, la population est donc sollicitée une dernière fois pour s’exprimer officiellement via les registres d’enquête publique.


Pour consulter le dossier d’enquête publique et donner son avis

Au Barcarès, jusqu’au 23 mai 2019, le dossier d’enquête public sera consultable en mairie du lundi au vendredi aux heures d’ouverture.
Vous pourrez laisser vos commentaires sur le registre d’enquête mis à disposition sur place, ou bien sur internet :
Site : www.registre-dematerialise.fr
Déposer une observation : www.registre-dematerialise.fr/1147/observation
Lire les observations : www.registre-dematerialise.fr/1147/observations
ou par courrier adressé à monsieur le président de la Commission d’enquête publique du projet des éoliennes flottantes du Golfe du Lion, Mairie annexe de Port-Leucate, espace Henry de Monfreid, 11370 Leucate.

Vous pourrez également rencontrer le commissaire enquêteur lors des permanences prévues pour le Barcarès les jeudi 25 avril et 23 mai de 9h à 12h et le vendredi 10 mai de 14h à 17h. Toutes ces informations sont aussi en ligne sur le site web de la mairie, www.lebarcares.fr.

Commentaire(s)

commentaires