Cérémonie des voeux 2019

Vous étiez plus de 2000 à ce premier rendez-vous de l’année

Le 26 janvier, comme il est de coutume en ce dernier samedi du premier mois de l’année, le maire, Alain Ferrand ainsi que son conseil municipal, ont convié l’ensemble de la population à la traditionnelle cérémonie des vœux

Les barcarésiens se sont déplacés en nombre pour ce premier rendez-vous de l’année : familles, jeunes, séniors, bénévoles impliqués dans la vie de leur commune, présidents d’associations participant aux animations, personnel communal, chacun avait sa place. En guise d’introduction, ce fut la projection de la rétrospective filmée des temps forts de 2018, mettant en évidence le dynamisme de la ville, et le bien vivre ensemble qui la caractérise : « J’ai vu qu’on est maintenant parmi les villes de 80 000/150 000 habitants » commentait Louise, « mais ce qui me plaît au Barcarès, c’est qu’on a gardé cette bonne ambiance de « village », où tout le monde se connaît ». « Si je n’habitais pas ici, j’aurais envie de venir y vivre … On plaisante mais c’est vrai, on de regrette pas d’être venus s’y installer », nous confiait un couple de jeunes retraités … « et nos enfants ont bien envie de venir aussi nous rejoindre. »

En introduction, le maire Alain Ferrand a rendu un vibrant hommage à Paule du Mouza, élue très impliquée pour sa ville depuis plus de 10 ans, au service de la culture catalane (ses traditions, sa langue, sa musique, ses voiles latines…), invitant l’assistance à lui rendre une standing ovation d’applaudissements. L’édile a ensuite passé en revue les avancées de 2018, évoqué les grands chantiers dont les réfection de voirie qui seront poursuivis en 2019, notamment sur les grands axes des entrées de ville.

Le maire a également exprimé sa confiance en l’avenir : « Nous sommes convaincus que notre commune a les atouts nécessaires pour relever les défis qui se présentent à elle : Le défi du renouvellement de ses infrastructures, le défi du développement de notre économie du tourisme, de la sauvegarde de notre patrimoine, de la préservation de la qualité de notre cadre de vie, Le défi du renforcement des liens intergénérationnels…Beaucoup a déjà été fait pour atteindre ces objectifs, et la rétrospective qui nous a été présentée par nos jeunes nous l’a démontré en image. Mais évidemment, tout n’a pas encore été réalisé, et beaucoup reste encore à faire, pour aller au bout des missions que vous nous avez confiées. Avec les élus de mon équipe, sachez-le, nous avons conscience du travail qui a été fait, mais aussi de celui qui reste à effectuer. »

En 2019 c’est la poursuite de la rénovation de l’éclairage public, la mise en œuvre d’un skate-park indoor dans le cadre des projets de glisse, la livraison des logements de la résidence intergénérationnelle « Les Ateliers », la première phase de travaux dans le cadre du projet d’aménagement et de requalification du port (réhabilitation du quai Gerbaut, dragage…), l’aménagement du rond-point du Roussillon et la finalisation de la route des camping, la poursuite de la réhabilitation complète du Cours Méditerranée…Le maire a également tenu un discours de plus chaleureux à l’attention des Barcarésiens et des forces vives de la ville qui contribuent également à la faire avancer : « Si Le Barcarès entreprend, si Le Barcarès innove, si Le Barcarès se souvient, et si Le Barcarès est solidaire, c’est avant tout parce que les barcarésiens ont toujours l’espoir de faire mieux, l’espoir de faire plus, tout simplement, l’espoir de réussir ! Ce sont vos espoirs qui nourrissent les ambitions de la ville. Nos ambitions puisent leurs racines dans vos espoirs. Voilà pourquoi, en 2019 comme en 2018, votre municipalité va tout mettre en œuvre, pour continuer d’agir à la hauteur de vos espérances. »

La jeunesse à l’honneur

De nouveau, le maire a félicité les jeunes de la troupe de théâtre dont le maire junior, Audrey Baeyens, la Maison des Jeunes et la Junior Association, qui s’impliquent tout au long de l’année, lors des commémorations officielles notamment, et s’intéressent aux projets. Les acteurs en herbe, sous la houlette de leur professeur, Jean-Claude Martinez, ont de nouveau contribué à la présentation de la rétrospective 2018, en jouant le rôle de « grands » lors d’un vernissage à la Maison des Arts. Une nouvelle performance appréciée, qui laisse espérer une nouvelle découverte de leurs talents d’acteurs lors de la présentation au printemps prochain de la première partie du cours métrage tourné en décembre au Barcarès : « La dix-huitième année ». Pour l’heure, pour les récompenser de cette implication sans faille, le maire a promis de les remercier par une sortie récréative.

Ils étaient là

Parmi les personnalités présentes on remarquait de nombreux maires :
Jean-Marc PUJOL, maire de Perpignan et président de PMM
Jacques BAYONA, maire Saint Paul de Fenouillet, Alain DARIO, maire de Peyrestortes
Gilles FOXONET, maire de Baixas
Alain GOT, maire de Saint Laurent de la Salanque
José LLORET, maire de Villelongue
Marc MEDINA, maire de Torreilles
Armelle REVEL, maire du Soler
Jean-Claude TORRENS, maire de Saint Nazaire
Robert VILA, maire de Saint-Estève
Egalement Laurent GAUZE, président de l’A.D.E.
Mais aussi Jean SOL, sénateur, Louis ALIOT, député, ou encore Fatima DAHINE, conseillère régionale, ou René MARTINEZ, conseiller départemental.

Egalement présents, de nombreux représentants de PMM dont Jean-Charles REY, DGS DE PMCU ou encore Marie-Claire BAILLS, directrice OT Communautaire
De nombreux élus des communes voisines avaient également répondu à l’invitation, parmi eux :
Clotilde FONT, élue à Perpignan
Christelle POLONI, élue à Perpignan
Marcel ZIDANI, élu à Perpignan
Nathalie FONT, élue à Espira de l’Agly
Régis CAYRO, adjoint à Pia
Franck SASOT, adjoint à St Laurent de la Salanque …

On remarquait également de nombreuses personnalités, présidents de structures territoriales, d’associations dont :
Alain CAVALIERE, président tribunal de commerce
Philippe BENGUIGUI, Président de Zakhor pour la mémoire
André BONET, Président du CML
Philippe CALAMEL, président d’Odysséa
Aurélien COLOGNI, entraîneur de la FFR XIII

Commentaire(s)

commentaires