Retour d’un voyage mémorable

Les jeunes acteurs des Maux de la Mémoire ont visité les camps d’Auschwitz et de Birkenau lors d’un voyage en Pologne, pour clore leur travail sur le Devoir de Mémoire, au cœur d’une délégation municipale menée par le maire Alain Ferrand et de participants de Zakhor Pour La Mémoire autour du président national, Philippe Benguigui

Lors de ce périple fort en émotions, c’est sans aucun doute les visites des camps d’Auschwitz et de Birkenau qui furent les plus marquantes pour les jeunes de la troupe. Malgré un emploi du temps très chargé, Son Excellence Frédéric de Touchet, consul général de France à Cracovie, a honoré la délégation française de sa présence à Auschwitz lors d’une cérémonie commémorative et un dépôt de gerbe de Zakhor Pour La Mémoire.

Au terme de ce moment solennel, Son Excellence Frédéric de Touchet a remis à la Junior Association du Barcarès le prix « Histoire Mémoire et Education en pays catalan 2018 ».

Comme l’a rappelé Philippe Benguigui, « Le prix Zakhor pour La Mémoire est placé sous le haut patronage de son excellence l’ambassadeur de l’état d’Israël en France, et il leur a été décerné en récompense de leur attachement et de leur engagement exceptionnel au nom de la Mémoire, notamment pour commémorer la Shoah et les crimes contre l’humanité, et transmettre cette mémoire auprès des jeunes générations. »

Ce voyage mémoriel s’est poursuivi par de nombreuses visites guidées : les mines de sel de Wieliczka datant du XIIIè siècle, classées au patrimoine mondial de l’UNESCO, l’ancien quartier juif de Cracovie et l’usine de Schindler aujourd’hui transformée en musée.

Le voyage s’est poursuivi jusqu’à Varsovie, pour la visite du remarquable musée Polin, ultra moderne, œuvre de l’architecte finlandais Rainer Mahlamaki, érigé face au monument dédié aux Héros du ghetto qui ont péri lors de leur insurrection pour combattre les nazis. Les jeunes ont ainsi découvert le plus grand musée jamais construit en Pologne depuis la fin de la guerre, 15 000 m2 de technologie au service du multimédia, d’ateliers et de décors reconstitués, consacrés à l’histoire et à la vie des juifs polonais.

Après la visite de la vieille ville de Varsovie entièrement reconstruite après la guerre, le groupe a terminé ce voyage riche d’enseignements par la visite du cœur de ville de Cracovie et de ses monuments, pour certains conservés depuis le XIIIème siècle, avant de reprendre l’avion.

Malgré un rythme soutenu, les jeunes ont tous apprécié ce programme mémoriel mais aussi culturel, et leur comportement exemplaire a été souligné par le maire Alain Ferrand, qui les a plusieurs fois mis en lumière : « Il est important d’appréhender avec justesse les pages sombres de notre histoire, de les comprendre, pour éviter que l’histoire ne se répète. Ce voyage est l’aboutissement de leur implication. Ces jeunes se sont investis pendant plus d’une année dans la création d’une pièce de théâtre relatant les drames de la guerre : la persécution, la déportation … Un sujet difficile qu’ils ont su porter et transcender par leur interprétation. Je suis particulièrement fier d’eux, de leur implication citoyenne ; cette jeunesse est à l’image de notre ville du Barcarès : innovante, créative, et fière de réussir dans ce qu’elle entreprend. »

Photo du groupe devant l’entrée du terrible camp d’Auschwitz II (Birkenau), en présence de son Excellence Frédéric de Touchet, Consul Général de France, du maire Alain Ferrand, de Jacqueline Irlès, maire de Villeneuve de la Raho, ainsi que de Philippe Benguigui, président national de Zakhor Pour La Mémoire. On note également parmi la délégation barcarésienne, la présence de Martine Gisolo-Angli, adjointe à la Jeunesse, ainsi que des élus délégués à la Mémoire dont Martial Guérin et Loïc Tomissi.

Commentaire(s)

commentaires