Voeux du Maire 2018

Vous étiez nombreux à ce premier rendez-vous de l’année

Le Mas de l’Ille affichait complet en ce samedi 27 janvier 2018 où le maire Alain Ferrand a fait le bilan de l’année écoulée et précisé les grands axes de sa politique de développement à venir, ainsi que ses ambitions pour la ville du Barcarès

Plus de 2000 personnes ont assisté à cette cérémonie dont de nombreuses personnalités, maires et figures politiques ou encore acteurs locaux (cf encart ci-dessous). Après la diffusion d’un film retraçant les temps forts de l’année 2017, le maire fit le bilan des 12 derniers mois tout en précisant les grands axes de la poursuite de la politique municipale. Les différents succès de l’année écoulée permettent de tirer un bilan largement positif qui se mesure à plusieurs niveaux de l’action municipale et de la vie de la commune avec notamment un nouveau conseil municipal Junior, et une jeunesse porteuse de projets.

Une ville créatrice d’événements

« Grâce au dynamisme de notre politique d’animation, nous sommes restés l’un des éléments moteurs du département sur le plan touristique. Surtout, nous parvenons à proposer un tourisme des quatre saisons, et à faire vivre notre station toute au long de l’année, et non pas seulement entre le 14 juillet et le 15 août. » précisait le maire Alain Ferrand. « L’édition 2017 de l’Electrobeach, c’est plus de 26 millions d’euros de retombées économiques directes et indirectes, pour notre commune, mais aussi pour Perpignan Méditerranée Métropole et bien au-delà. »
Autre temps fort de l’événementiel barcarésien, le Village de Noël est désormais l’attraction d’hiver de notre sud de France : « Avec près de 500 000 visiteurs accueillis cette année, le village magique du Barcarès a assumé son statut, de rendez-vous incontournable des fêtes de fin d’année. »

La sécurité, un axe majeur de développement

Dans un contexte nécessitant des mesures supplémentaires de sécurité autour des grands événements, la ville du Barcarès a travaillé en bonne intelligence avec les services de l’Etat afin de répondre à ces nouvelles exigences. Ces efforts ont d’ailleurs été pris en exemple par la mission interministérielle de sécurité et pas moins de 6 préfets sont venus au Barcarès dans le cadre d’un Retex sur l’Electrobeach. « Tous les moyens nécessaires sont mis en œuvre, partout et tout le temps, pour vous garantir un cadre de vie paisible et serein. Le Barcarès est une ville tranquille, et vous pouvez en être convaincu, ma volonté est qu’elle le reste ! » précisait le maire.

De plus, cette année, plusieurs éléments témoignent de l’efficacité de mesures prises en matière de sécurité. Déjà peu nombreux, les faits et actes délictueux commis sur notre territoire sont globalement en baisse. C’est le fruit des décisions prises pour assurer le maintien de l’ordre public, notamment lors des périodes de haute fréquentation de notre ville. « Au chapitre des actions positives, je veux souligner l’élan pris par le dispositif voisins-vigilants, qui connait toujours plus d’adhésion au sein de la population. Aujourd’hui, 264 foyers participent au réseau de veille et surveillance. Rien que dans le secteur du Lido, ce sont pas moins de 153 foyers, qui se mobilisent pour garantir la sérénité au sein de leur quartier. A noter que la municipalité a investi dans un système de vidéo-surveillance. Ainsi, 3 caméras de surveillance ont été installées au port, Et 4 dans le secteur de la Place de la République. A terme, notre dispositif de vidéo-surveillance sera étendu à l’ensemble des points stratégiques du territoire, notamment aux points d’entrée et de sortie de la commune.

Autre point sur lequel le maire s’est attardé : le Barcarès est la seule ville balnéaire du département, à avoir conservé une section de CRS, en plus de nos nageurs-sauveteurs, de façon à pouvoir protéger nos plages des incivilités. « Je souhaite que cette présence des CRS perdure dans le temps, tout comme, je reste toujours très attentif à l’accueil des renforts de gendarmerie durant la période estivale. Enfin, je veux également mettre en avant que la commune mobilise des moyens considérables, pour faire appel à des agents de sécurité spécialisés, et dont la mission est de garantir la tranquillité de notre cadre de vie. Je veux parler du recours aux services de sociétés privées, qui mettent à notre disposition, des agents de surveillance et d’intervention formés à la sécurisation des grands évènements. »
« Clairement, c’est une véritable maitrise, et une rigueur sans faille, dans la sécurisation des évènements, qui ont été soulignés par la mission interministérielle. »

Les grands axes de développement pour 2018

En ce début d’année, les grands travaux entrepris sur la commune ont repris, avec notamment l’aménagement et la sécurisation de la route des campings en une grande et belle avenue, ainsi que le début des travaux envisagés dans le cadre de la rénovation du cours de la Méditerranée afin de sécuriser la circulation. Bien évidemment, l’année à venir verra la poursuite du projet d’extension de notre port de plaisance : « avec la fin de la procédure d’appel d’offre requise en la matière, la ville a sélectionné les partenaires qui l’accompagneront, dans la conduite de la phase opérationnelle du projet.

Durant le premier trimestre 2018, nous allons donc constituer la société qui sera chargé de développer notre projet. Il s’agit d’un programme où l’urbanisation est soucieuse de l’évolution de la population, de l’esthétique, et de la préservation de nos espaces naturels. Surtout, il s’agit d’un projet qui doit faire du Barcarès, la référence des villes portuaires de l’Occitanie. » rappelait le maire. « 2018 sera l’année où nous allons déposer nos demandes, En vue d’obtenir les permis d’aménager préalables à la déclinaison de notre programme de renouvellement urbain, et aussi toutes les subventions régionales et européennes auxquelles notre projet est éligible. » Les prochains 18 mois devraient permettre d’obtenir l’ensemble des autorisations administratives, nécessaires à la réalisation du projet.

La jeunesse mise à l’honneur

La rétrospective filmée des temps forts de l’année 2017 mettait en scène les jeunes barcarésiens, qui pour l’occasion, jouaient le rôle d’une agence de presse, non sans humour. Le maire a d’ailleurs longuement félicité ce groupe d’adolescents qui pendant plus d’un an s’est également impliqué à la réalisation d’une pièce de théâtre « Les Maux de la Mémoire ». « Je crois que ces images vous aurons permis de mesurer, combien la jeunesse du Barcarès est dynamique, et combien elle est impliquée dans la vie de la commune. Je crois tout simplement, que notre jeunesse est à l’image de notre ville : innovante, créative, et fière de réussir dans ce qu’elle entreprend. ».

Parmi les nombreuses personnalités présentes

Jean-Marc PUJOL, Maire de Perpignan, et Président de Perpignan Méditerranée Métropole, Jean SOL, Sénateur des Pyrénées-Orientales, les députés Louis ALIOT et Romain GRAU, Robert VILLA, Maire de Saint-Estève, Armelle REVEL-FOURCADE, Maire du Soler, Hélène MALE Maire de Claira, Alain GOT, Maire de Saint-Laurent de la Salanque, Gilles FOXONET, Maire de Baixas, Jean-Paul BATTLE Maire de Bompas, Philippe FOURCADE, Maire d’Espira de l’Agly, Michel MAFFRE, Maire de Pia, Alain Dario, Maire de Peyrestortes, Bruno VALIENTE, Maire de Calce, Marc MEDINA Maire de Torreilles, Jean-François CARRERE maire d’Opoul ; ainsi que de nombreux élus des villes du département dont Fatima DAHINE Conseillère régionale, René Martinez, Conseiller départemental, Laurent GAUZE, élu de Perpignan et Président de l’Agence de développement économique, Loriane JOSANDE, sénatrice suppléante, représentant le Sénateur Calvet empêché, Christelle POLONI et Clothilde FONT de Perpignan, Sylvie BOSSO de Peyrestortes, Franck SASOT de Saint-Laurent de la Salanque, Valérie FRANCO de Baixas, Régis CAYRO de Pia…Bien évidemment on remarquait également de nombreux représentants des corps constitués : Gendarmerie nationale, Pompiers ; des membres du personnel de Perpignan Méditerranée Métropole, notamment son directeur général, Jean-Charles Rey ; ou encore des personnalités comme le président de Zakhor pour la Mémoire, Philippe Benguigui, André Bonet, Président du Centre Méditerranée de littérature, Alain Cavallière, Président du Tribunal de commerce, président des Etablissements du même nom, Philippe Lenfant, directeur du Centre de Recherche sur les Ecosystèmes Marins…Et bien sûr des Dragons catalans.

Commentaire(s)

commentaires