Test réussi pour les premières croisières Bleues Odyssea

La ville du Barcarès vient d’expérimenter avec succès le concept de « croisière bleue by Odyssea » qui sera proposé au public dès le printemps prochain, en partenariat avec les communes de Gruissan, Saint-Cyprien, Banyuls-sur-Mer

Entre les départements de l’Aude et des Pyrénées Orientales, un bateau de croisière va tracer la route maritime et les escales de l’histoire, révélant le patrimoine maritime et l’art de vivre de nos régions.

Croisière Bleue « Route du Sel et des pêcheurs»

Le 17 septembre dernier, c’est la première Route Bleue du Sel et des pêcheurs qui partait du port du Barcarès à destination de Gruissan avec escale à Port la Nouvelle, en présence notamment des maires Alain Ferrand (Le Barcarès), Didier Codorniou (Gruissan), Jean-Paul Fauran (la Palme), ainsi que du président du Parc Naturel Régional de la Narbonaise, Bernard Devic. A bord du bateau de croisière Odyssea, les initiateurs ou partenaires du projet (élus, prescripteurs locaux), ainsi que des producteurs locaux, pêcheurs, vignerons, ravis de faire découvrir les produits de la terre et de la mer. Une façon originale de mettre en lumière la « Route bleue du Sel », des Pêcheurs et Paysages, des chemins de l’histoire et des savoir-faire. Cette route fait partie des itinéraires culturels européens Mer et Terre. Ils ont été mis en place par le groupement Odyssea, labellisé par le Conseil Culturel Union pour la Méditerranée, et valorisent le patrimoine maritime, la culture et les savoir-faire. La Route du Sel et des Pêcheurs a pour objectif d’accroître l’attractivité touristique du territoire dans une exigence de protection de la biodiversité et de la mise en valeur conjointe du patrimoine naturel et culturel du sel, de la pêche et des paysages.

Croisière Bleue « Fête des Vendanges »

La deuxième croisière Bleue Odyssea s’est déroulée le 8 octobre dernier, au coeur du Parc naturel marin du golfe du Lion, entre les ports de Barcarès, Saint-Cyprien et Banyuls-sur-Mer. Pour cette première, une centaine de personnes ont embarqué, dont les maires des trois villes organisatrices – Alain Ferrand pour le Barcarès, Thierry del Pozo, pour Saint Cyprien, et Jean-Michel Solé pour Banyuls – les initiateurs et partenaires du projet, dont le président d’Odyssea, Philippe Calamel, des élus locaux dont Alain Got, le maire de Saint-Laurent de la Salanque, Gilles Foxonet, maire de Baixas, l’université de Perpignan – dont Philippe Lenfant, professeur et directeur du CREM (Centre de Recherche sur les Ecosystèmes Marins) au Barcarès-, la CCI dont son président Bernard Fourcade-, la CU Perpignan Méditerranée, l’UVPO que préside Serge Pallarès, l’ADT, les prescripteurs locaux, des pêcheurs, des vignerons…On remarquait également la présence de Guy Esclopé, vice-président à la Région des commissions Aménagement du territoire, Culture et Méditerranée.
Ce voyage par la mer jusqu’au port de Banyuls raconte et met en lumière l’histoire des fonds marins et des villes du bord de mer, les savoir-faire et la culture catalane, notamment autour de dégustations de produits locaux. Le bateau croisière a rejoint le port de Banyuls où les participants ont dégusté à bord un menu « tradition » avant de participer à la Fête des vendange sur la plage. Un certain nombre de personnalités se sont jointes aux organisateurs, comme le préfet des Pyrénées Orientales, Philippe Vignes, ou encore le député-maire François Calvet et Michel Moly, président du Parc Naturel Marin du Golfe du Lion…
Devant les retours extrêmement positifs de tous les « testeurs », cette deuxième croisière Odyssea au départ du Barcarès, sera également proposée au public dès le printemps prochain.

Le concept Route escale de l’histoire, patrimoine maritime et Art de vivre

Comme l’explique Christine Stéfanini, chargée de Mission Marketing Tourisme Communication Odyssea « Le projet concrétise les bases d’une nouvelle coopération intercommunale, interrégionale et européenne dans une exigence de développement local de l’économie bleue, sans oublier les filières touristiques associées comme les hébergeurs, les restaurateurs, les sites, etc.
L’objectif est l’accès pour tous à la mer et ses activités, et l’organisation en écomobilité du lien entre le littoral et les hauts-pays, en somme toute une économie locale mise en réseau. Cette innovation vise aussi à initier et structurer une nouvelle forme d’itinérance écotouristique par les voies bleues (mer, fleuve, canaux et lagunes) en partenariat avec les organisations touristiques, culturelles, environnementales (Parc naturel marin et Parc Naturel Régional). » « Son extension est déjà lancée
» précise Philippe Calamel, directeur Odyssea « avec Gruissan que dirige Jean-Claude Méric et la Route Bleue du sel et des pêcheurs. Elle est prévue au sein de la Région Occitanie, avec le réseau des villes ports de l’UVPO que préside Serge Pallarès et les régions de la Méditerranée unies par cet héritage commun. Un projet en convergence avec les objectifs du Parlement de la Mer et du Plan Littoral 21, qui implique déjà les villes de Barcarès, Saint-Cyprien, Banyuls-sur-Mer, Gruissan, le Département, la Région, l’Etat et l’Europe. »

Les attentes des clientèles

L’attrait de la mer et du littoral sont une réalité et concrétisent la première destination française pour les clientèles. Les croisières sont à la mode et représentent un enjeu économique de premier plan pour leurs villes étapes. C’est avant tout le niveau, la qualité et la personnalisation de l’offre en termes de service et de prestation qui sont demandées. Les croisiéristes et navigants seront dès le printemps prochain, invités à vivre une expérience inédite avec ces routes bleues maritimes locales et ses accueils authentiques, avec des tarifs accessibles au plus grand nombre, un positionnement qui offre ainsi une alternative aux méga croisières.

« Plan littoral 21 »

Pour répondre à ces enjeux d’avenir, la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée engage un ensemble de projets structurants sur les cinq années à venir. Ces projets d’aménagements « Plan littoral 21 » concernent plus d’une vingtaine de communes littorales, fluviales et lacustres en Région. Ils portent essentiellement sur la requalification des infrastructures portuaires, des aménagements urbains et commerciaux, la structuration des circulations douces et des itinérances ou encore le développement de nouveaux équipements culturels & touristiques (Exemple Le Lydia, Bateau Patrimoine du XXème siècle), les aménagements et services exemplaires pour une adaptation aux nouvelles clientèles du nautisme, de la plaisance, de la croisière et de la grande plaisance.

Commentaire(s)

commentaires