Le salon de l’invention a trouvé son public

Unique dans la région, ce salon organisé par l’association ALRIC et son président barcarésien Jacques Bristiel, multi-diplômé du concours Lépine, attire chaque année de nombreux visiteurs ravis de côtoyer le monde parfois surprenant des ingénieux inventeurs

Plus qu’une exposition orchestrée par de sympathiques «savants fous», le salon de l’Invention, est un rendez-vous très sérieux organisé par les inventeurs, chaque année, au Barcarès. D’ailleurs, le président de l’Association du Languedoc Roussillon des Ingénieurs Inventeurs et Créateurs (ALRIC), Jacques Bristiel, a reçu par 3 fois la médaille d’or du concours Lépine. Au détour, des nombreux stands remplissant le Mas de l’Ille, certaines inventions attisaient la curiosité des visiteurs. En particulier, le stylo « détatoueur », fonctionnant à l’acide lactique.

Présenté par son inventeur, André Beaufils ; il se prévaut d’être plus efficace que le laser qui « casse la molécule d’encre et la fait pénétrer dans le corps ». Autre pôle d’attraction du salon, les robots, toujours très impressionnants, ont suscité l’intérêt de tous, notamment des plus jeunes : le robot « Pepper » androïde de dernière génération capable d’interagir avec son interlocuteur, a épaté plus d’un visiteur. Beau succès donc de ce nouveau salon de l’invention qui chaque année permet de s’informer sur les avancées de la science et repousse les limites de l’impossible…

Commentaire(s)

commentaires